[Edito 73] 30 ans en commun(s)

Entrée du Vieux Port de Marseille. Photographie : Agnès Maury, licence CC BY-NC
Entrée du Vieux Port de Marseille. Photographie : Agnès Maury, licence CC BY-NC

Ce premier TELEMMe infos élaboré par la nouvelle direction de l’unité est l’occasion de faire un bilan de l’action engagée par Alexandre Grondeau et moi-même depuis que nous avons pris nos fonctions le 1er septembre 2023. L’assemblée générale du 21 septembre dernier nous a donné l’occasion d’annoncer les points saillants qui ont déjà ou vont rythmer le début de notre mandat :

  • Le lancement du nouveau projet scientifique tout d’abord, intitulé Méditerranée en commun(s), articulé autour de trois axes, se déclinant chacun en trois groupes. Ce projet qui reflète la richesse des orientations de recherche de notre communauté (histoire politique, histoire des émotions et du récit de soi,migrations, éducation, collectionnisme et patrimonialisation, histoire du travail, questions environnementales, de santé, fabrique des territoires et innovation sociale), affiche aussi à travers ses cinq ateliers transversaux les domaines de compétences que cultivent nos équipes (en matière de ressources numériques, de Visual Studies, de science ouverte, de médiation scientifique) et l’ouverture au monde non académique qui est l’une des forces de TELEMMe (à travers les acteurs du territoire ou les méthodes de recherche-création développées).
  • L’élection d’un nouveau conseil de laboratoire en second lieu, chargé de nous accompagner dans la gestion du contrat scientifique 2024-2028.

Bien que l’évaluation de notre unité par le comité du HCÉRES en 2022 ait dissocié la dimension « bilan » de nos activités de la partie « projet », cette dernière entend s’adosser fortement à l’héritage du dernier quinquennal. Il s’agira de faire fructifier les points forts soulignés dans le rapport du HCÉRES : une recherche collective clairement identifiée, portant sur l’espace euro-méditerranéen et la Méditerranée ; une production scientifique de qualité ; une pratique dynamique de l’interdisciplinarité ; une animation scientifique collégiale fondée sur l’intégration des doctorants et doctorantes dans la vie de l’unité ; une présence à l’international, qui reste à consolider encore ; une forte valorisation de la recherche ; une ouverture active sur le monde socio-économique et culturel.

Deux points de vigilance signalés dans le rapport du HCÉRES retiendront particulièrement notre attention : la nécessité d’une part de renforcer la présence de l’unité dans les programmes de recherche nationaux comme européens et d’autre part de veiller au maintien du recrutement des chercheur·ses et des enseignant·es-chercheur·ses en lien avec la pyramide des âges des membres statutaires. La mise en place en 2022 par l’une des composantes partenaires de notre laboratoire, l’UFR ALLSH, d’une campagne d’emploi pluriannuelle, qui n’a pas répondu à toutes les demandes formulées par notre UMR, n’annonce pas un avenir radieux.

Fort heureusement, cette sombre perspective a été compensée par l’intégration dans nos effectifs de deux chercheur·ses CNRS, l’un rattaché à la section 33, Hugo Vermeren, historien, l’autre à la section 39, Nora Nafaa, géographe. Cet apport de forces vives est à saluer et nous nous réjouissons d’accueillir ces deux jeunes collègues dont les orientations de recherche viendront renforcer le dialogue instauré dans notre laboratoire entre les deux rives de la Méditerranée. À ces deux recrutements est venu s’ajouter en septembre 2023 celui d’Anne-Sophie Tribot, lauréate d’une Chaire professeur junior adossée à l’Institut d’établissement Océan, profilée « Transitions environnementales et sociétales, innovation(s), résiliences ». Jusqu’alors post-doctorante au sein de TELEMMe dans le cadre d’un programme interdisciplinaire, BiodivAquArt, Anne-Sophie Tribot sera rattachée à notre UMR à partir du 1er janvier 2024. Écologue de formation, elle consacre ses travaux aux questions de médiation scientifique et aux sciences participatives.

L’année 2023 nous a apporté également une moisson de nouveaux projets de recherche : projets ANR dont TELEMMe est porteur (ANR BIPULUM-Emmanuelle Chapron) ou partenaire (ANR ECOMED dont Pauline Guena fait partie, ISSmars dont Béatrice Mésini est membre), projet Transferts A*MIDEX (AixOpéra, 80 ans de patrimoine de la scène lyrique, porté par Aziza Gril Mariotte).

Notre UMR peut se féliciter également des distinctions venues honorer les travaux d’anciens doctorants et doctorantes. Ce TELEMMe infos en donne un aperçu à travers les prix de thèse obtenus par Zoë Dubus (prix de thèse AMU) et par Emmanuel Porte (prix de la société d’histoire urbaine). Cette forme de reconnaissance de l’excellence des travaux menés au sein de l’unité confirme la nécessité de poursuivre la politique de soutien à la jeune recherche qui restera l’un des axes prioritaires de notre action.

Dans la perspective de renforcer encore le déploiement de vos recherches, nous vous invitons à mobiliser les compétences mises au service du collectif par l’équipe d’accompagnement de la recherche : d’une part, les réponses aux AAP déposées durant le nouveau contrat scientifique 2024-2028 pourront bénéficier de la mise en place d’un atelier science ouverte et de l’expertise de Delphine Cavallo qui l’anime. Ouvert à toutes et à tous, cet atelier est destiné entre autres à vous aider dans le montage de projets pour ce qui concerne notamment les questions relatives au plan de gestion des données. En outre, Laurence Lablache, en cours de formation sur les métiers de l’image et du son, pourra également être sollicitée pour la réalisation de capsules vidéo relevant de dispositifs innovants à mobiliser en termes de valorisation de la recherche.

Marquée par le lancement officiel du nouveau contrat scientifique, l’année 2024 sera aussi l’occasion d’ouvrir un nouveau chantier visant à définir les actions prioritaires à conduire en matière de développement durable. Les enjeux de ce dossier, initié par nos tutelles, ont été présentés par Mathieu Coulon, référent Développement durable de l’unité, lors de l’assemblée générale de septembre. Ces actions prioritaires ne pourront être développées tout au long du quadriennal que si elles s’inscrivent dans une dynamique collective à coconstruire.

2024 correspondra enfin à un moment de célébration à travers les 30 ans de notre unité que nous nous proposons de fêter dignement. Le groupe de travail mis en place à cet effet a commencé à travailler à une programmation qui correspondra en termes de calendrier aux Rencontres méditerranéennes de TELEMMe. D’ores et déjà, nous vous invitons à bloquer dans vos agendas la date du vendredi 21 juin 2024 qui a été retenue pour l’organisation de cette manifestation.

Au terme de ces premiers mois à la tête de TELEMMe, il nous reste à remercier l’ancienne direction d’unité pour ses conseils avisés et sa patience bienveillante. Notre reconnaissance va aussi aux membres de l’ancien conseil de laboratoire qui ont contribué à l’œuvre collective entre 2018 et 2023 et ont encadré nos premiers pas dans nos nouvelles fonctions. Le rôle de l’équipe d’accompagnement de la recherche du laboratoire a été enfin fondamental. Elle nous a guidé·es dans le monde complexe de l’administration de la recherche au moment même où de nouveaux outils de gestion alourdissaient leurs tâches. Qu’elle en soit chaleureusement remerciée !

Isabelle Renaudet, Alexandre Grondeau



Citer ce billet
Isabelle RENAUDET (2023, 21 décembre). [Edito 73] 30 ans en commun(s). TELEMMe Infos. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vf20

Isabelle RENAUDET

Directrice adjointe à la Formation de l'Institut Sociétés en Mutation en Méditerranée (SoMuM), Université d'Aix-Marseille.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search