[Numérique 73] Quatre pandémies à la Une en 80 documents. Une exposition numérique entre temps pandémiques et temps médiatiques

L’exposition numérique Quatre pandémies à la Une en 80 documents (France-Espagne, 1720-2022) est le fruit de la rencontre entre un sujet d’étude —l’information en temps de crise en Europe méridionale —  et une actualité ; entre passé et temps présent.

Logo de l'exposition numérique Quatre pandémies à la Une

Le projet, porté par des enseignants – chercheurs de l’UMR  TELEMMe (Aix-Marseille Université – CNRS) et conduit en partenariat avec l’Hémérothèque Municipale de Madrid – est né courant 2020 alors que déferlait sur l’Europe une épidémie en provenance de Chine – requalifiée en pandémie par l’OMS au mois de mars -, celle du Covid-19, qui devait frapper avec une incroyable violence tous les continents, mettre le monde sous cloche au gré des confinements généralisés et nous plonger dans une crise aux multiples facettes : sanitaire – bien sûr – mais également sociale, économique et informationnelle. Nous nous sommes alors trouvés brutalement confrontés à une réalité sidérante qui semblait d’un autre temps et qui, d’emblée, a donné lieu à une frénésie médiatique d’une rare intensité.

Au terme de la troisième année d’une pandémie qui a bouleversé nos vies à bien des niveaux, l’équipe de 80 documents à la Une a inauguré une exposition virtuelle qui invite à une mise en dialogue de quatre temps pandémiques et de quatre temps médiatiques, à un voyage dans le temps et dans l’espace. Dans ce rapprochement entre passé et présent il a fallu opérer des choix. L’espace géographique visité est celui de la France et de l’Espagne, mais il n’est pas fermé et ses frontières sont extensibles, notamment lorsque les réseaux sociaux et le web sont de la partie. La frise chronologique qui se dessine s’ouvre au siècle des Lumières et s’achève aujourd’hui même ou presque avec un arrêt en images sur quatre épidémies ou pandémies survenues aux alentours des années 20 des XVIIIe, XIXe, XXe et XXIe siècles.  Les choix opérés se sont imposés comme une évidence. À chacune d’entre elles correspond une salle virtuelle.

Salle 1 – La peste de Marseille de 1720-1722, à la différence de celles qui ont précédé, a laissé de multiples traces. Elle a donné lieu à de nombreux témoignages, à une abondante production littéraire, artistique et même journalistique.

Coordination : Régis Bertrand et Gilbert Buti

Salle 2 – L’épidémie de fièvre jaune de 1821 qui frappa le pays voisin, et plus précisément la Catalogne, était également incontournable. Ce n’était pas non plus la première épidémie qui frappait l’Espagne, loin de là, mais elle fut particulièrement meurtrière et surtout le contexte politique était bien particulier : c’était celui de la seconde Révolution d’Espagne.

Coordination : Gérard Dufour

Salle 3 – La Grippe de 1918-1919, appelée, à tort la grippe espagnole et avec raison « la grande tueuse », s’imposait également. Elle correspond à un temps fort de l’histoire, celui de la Grande Guerre, et cette crise sanitaire, qui a frappé plusieurs continents, et fut la plus mortifère du XXe siècle, a profondément changé la société.

Coordination : Inmaculada Zaragoza García

Salle 4 – La Covid-19 nous plonge dans un autre temps pandémique, le nôtre, celui d’une autre page de l’histoire, encore en cours d’écriture celle-là et qui fera également date. Elle correspond surtout à celle d’un autre temps médiatique, bien différent, celui des cultures numériques.

Coordination : Eve Fourmont-Giustiniani et Sophie Gebeil

Chaque salle donne lieu à une double introduction, l’une par le texte et l’autre audiovisuelle. Elle offre au visiteur une galerie de 20 documents d’époque numérisés. Chacun d’entre eux fait l’objet d’une notice. Le visiteur y trouvera, notamment, une contextualisation et une analyse du document (champ description) ainsi que des références à des publications (champ relation) lui permettant, s’il le souhaite, d’approfondir la question.

Les 80 documents ainsi rassemblés, nous invitent, en nous plongeant dans l’histoire, à mettre en regard notre présent, à interroger notre rapport à l’information et à la vérité, à la science et à l’action des politiques en temps de crise sanitaire. Alors que nous avons été confrontés à une pandémie appelée elle-même à entrer dans l’histoire, ce corpus numérique qui révèle malgré la distance bien des similitudes entre les quatre temps pandémiques évoqués, nous permet de saisir toute l’importance de la préservation des traces d’une mémoire collective et l’ampleur des défis qu’une telle tâche implique à l’ère des cultures numériques.


Crédits de l’exposition numérique

  • Coordination scientifique : Elisabel Larriba (UMR TELEMMe, Professeur des Universités, Membre honoraire de l’Institut Universitaire de France) 
  • Conception documentaire et administration du site : Delphine Cavallo (UMR TELEMMe, IGE, Responsable de la médiation scientifique et de la diffusion numérique)
  • Réalisation des capsules vidéo : Agnès Maury / Les Films du Papillon
  • Hébergement : Huma-Num

Partenaires



Citer ce billet
Elisabel Larriba (2023, 21 décembre). [Numérique 73] Quatre pandémies à la Une en 80 documents. Une exposition numérique entre temps pandémiques et temps médiatiques. TELEMMe Infos. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vf1y

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search