[Dossier 72] TELEMMe et le Festival d’Aix-en-Provence

Pour son soixante-quinzième anniversaire, le Festival international d’Aix-en-Provence et TELEMMe s’associent pour organiser une journée de rencontres et d’échanges entre le monde de l’Opéra et celui de la Recherche. Rendez-vous est donné le mercredi 14 juin 2023 pour cet événement accueilli au Musée Granet et bénéficiant du soutien de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme et de l’Institut SoMuM.

Reportage sur les publics du Festival d’Aix-en-Provence lors de la représentation de l’opéra « Idomeneo, Re Di Creta » de Mozart (1756-1791) au Théâtre de l’Archevêché, le mardi 19 juillet 2022. Théâtre de l’Archevêché – Festival d’Aix-en-Provence 2022 © Vincent Beaume
Reportage sur les publics du Festival d’Aix-en-Provence lors de la représentation de l’opéra « Idomeneo, Re Di Creta » de Mozart (1756-1791) au Théâtre de l’Archevêché, le mardi 19 juillet 2022. Théâtre de l’Archevêché – Festival d’Aix-en-Provence 2022 © Vincent Beaume

Vidéos, créations sonores, tables-rondes et interventions de spécialistes ainsi qu’une exposition-dossier sont au programme de cette journée labellisée La Recherche & la Cité destinée à un large public désireux de découvrir l’histoire et les coulisses d’une institution culturelle majeure fondée en 1948. Explorant la richesse des fonds de l’un des plus grands festivals d’art lyrique européens, cette journée-anniversaire mettra en lumière les enjeux liés aux archives de l’art vivant, entre passé et futur, entre patrimoine et création.

Le patrimoine artistique et historique du Festival d’Aix-en-Provence est exceptionnel : plus d’un millier de décors de grands peintres et plasticiens (André Masson, Suzanne Lalique, Cassandre, André Derain, Balthus, Jean-Denis Malclès, ou encore Richard Peduzzi), 1500 costumes de scène, plus d’un millier de photographies, des archives audiovisuelles et sonores, une centaine de maquettes scéniques, soixante-quinze années de programmes de spectacles et affiches mais aussi des archives administratives regroupant factures, budgets, courriers, contrats d’artistes etc. Cette richesse a trait à la spécificité même de l’opéra, un art total à l’image de ses archives.

Les fonds sont aujourd’hui majoritairement détenus par la ville d’Aix-en-Provence du fait de leur transmission par la Société du Casino municipal d’Aix Thermal en 2003, puis grâce à la cession de droit proposée par la Société d’Économie mixte locale d’exploitation du Théâtre de l’Archevêché (SEMETA) en 2005. Le Festival étant au cœur d’Aix-en-Provence, ses archives le sont tout autant. Leur valorisation par TELEMMe est dès lors l’occasion de resserrer les liens déjà existants avec les institutions patrimoniales de la ville.

Le Musée des Tapisseries est dépositaire depuis les années 1990 des « Collections patrimoniales d’art lyrique » ainsi que des fonds de l’ancienne vidéothèque d’art lyrique (VIAL), qui contient des archives audiovisuelles des productions lyriques entre 1991 et 1996 ; les Archives municipales d’Aix-en-Provence conservent le fonds administratif du Festival pour la période 1948-1996 ; le Musée Granet détient également quelques éléments d’archives, notamment des maquettes. Quant aux grands décors, ceux-ci sont « stockés » à défaut d’être protégés dans des entrepôts dans les environs d’Aix. Enfin, les costumes de scène bénéficient d’un traitement privilégié en raison de la fragilité des textiles et sont entreposés par une société spécialisée d’Indre-et-Loire. D’autres éléments sont aussi en mains privées, à l’exemple du remarquable fonds photographique du Studio Ely qui a accompagné l’histoire du Festival. Dispersées géographiquement, non inventoriées pour certaines et/ou dans un état de conservation critique pour d’autres, les collections du Festival sont non seulement à valoriser mais aussi à protéger. À l’échelle nationale, le projet mené autour des collections du Festival d’Aix est porteur de nouvelles collaborations pour TELEMMe, notamment avec la Cité de la Musique-Philharmonie de Paris ainsi qu’avec le Centre national du Costume de Scène de Moulins qui apporteront leur expertise et leur savoir-faire lors de la journée du 14 juin.

Falstaff – Festival d’Aix-en-Provence 2021 © Monika Rittershaus
Falstaff – Festival d’Aix-en-Provence 2021 © Monika Rittershaus
Tosca – Festival d’Aix-en-Provence 2019 © Jean-Louis Fernandez
Tosca – Festival d’Aix-en-Provence 2019 © Jean-Louis Fernandez

Une première démarche de valorisation du patrimoine du Festival avait été lancée grâce à une convention signée en 2005 par l’Université de Provence et l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) pour la mise en place d’un programme de recherche visant à « inventorier et valoriser un fonds patrimonial riche et abondant ». Renouvelé une première fois en 2007 pour deux ans, puis en 2014 pour six mois, le programme était conduit à Aix-Marseille Université par le laboratoire TELEMMe sur l’année 2014. Ce travail a abouti à l’intégration du fonds Archives du Festival international d’art lyrique et de musique d’Aix-en-Provence à la base de données AGORHA. L’inventaire effectué a mis en évidence l’intérêt d’un fonds constitué de documents remarquables dans le domaine des arts du spectacle, couvrant en majeure partie la période allant de 1948 à 1973. Il s’agit de la partie du fonds aujourd’hui détenu par les Archives Municipales d’Aix-en-Provence. Dans le cadre de ce même programme de recherche, deux journées d’études avaient également eu lieu : Réinventer le décor au Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence (dir. Marie-Pauline Martin avec AMU au musée des Tapisseries d’Aix-en-Provence, 10 avril 2013), et Les peintres à l’opéra : les archives du Festival d’art lyrique (dir. Rossella Froissart, avec AMU au musée des Tapisseries, 24 novembre 2015).

Pour relancer ce projet et lui donner une nouvelle envergure, TELEMMe veut aujourd’hui faire appel à des compétences transversales : histoire du spectacle vivant ou opera studies, histoire de l’art, musicologie, acoustique et plus largement histoire culturelle, mais aussi humanités numériques afin d’envisager un objet à la croisée de multiples disciplines artistiques (musique, mise en scène, danse, scénographie) et d’approches (historique, artistique, esthétique ou encore économique). Cette collaboration avec le Festival d’Aix viendra ainsi renforcer au sein du laboratoire une dynamique de recherche avec une institution culturelle majeure du territoire et positionnera TELEMMe comme acteur du développement des relations avec les Industries créatives et culturelles au sein d’AMU.

Tous nos remerciements au Festival d’Aix-en-Provence et à son service communication pour l’autorisation de diffuser les photographies de ce billet.



Citer ce billet
Pierre Pinchon (2022, 16 décembre). [Dossier 72] TELEMMe et le Festival d’Aix-en-Provence. TELEMMe Infos. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/up3n

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search