[Edito 71] TELEMMe 2024-2028

Lever de soleil sur la Sainte-Victoire. Photogramme, Betty Lay et Agnès Maury / Les Films du Papillon

L’année qui s’achève, l’an II de la période COVID, a été d’une exceptionnelle richesse pour TELEMMe. En dépit d’une situation sanitaire instable, préoccupante, et du maintien de dispositions qui ne nous permettent toujours pas de retrouver la mobilité et la convivialité des années précédentes, les membres de notre laboratoire ont fait preuve d’un dynamisme remarquable en participant à l’organisation d’une quinzaine d’événements (quatre colloques, deux expositions, deux Recherche & la Cité, la 3ème édition des Rencontres méditerranéennes de TELEMMe, deux films et plusieurs journées d’étude), en maintenant un haut niveau de publications et en obtenant le financement d’une vingtaine de nouveaux contrats régionaux, nationaux et internationaux, que ce soit en tant que porteur principal ou comme responsable secondaire. Le résultat est suffisamment exceptionnel pour le souligner et pour nous en réjouir.

Saluons aussi l’implication sans faille dont font preuve au quotidien Delphine Cavallo, Caroline Chagniot, Mireille Poggetti et Agnès Rabion,  dans l’accompagnement de tous ces projets et l’écho donné à nos manifestations scientifiques : nous leur en sommes infiniment reconnaissants. Saluons encore nos doctorantes et doctorants, retardés dans leurs missions de terrain ou empêchés de consulter les archives indispensables à leurs recherches. En dépit de ces obstacles, ils et elles sont restés pleinement impliqués dans la vie du laboratoire, assurant, par le biais d’ateliers réguliers, la préparation de leur journée d’étude annuelle qui a rencontré en mai dernier, bien que par écrans interposés, un beau succès d’audience. Plusieurs recrutements et prix de thèse sont aussi venus égayer ces mois parfois trop sombres. Si le rythme des soutenances s’est quelque peu ralenti, la relève semble assurée puisque TELEMMe accueille à ce jour en première année de thèse, que ce soit en rattachement principal ou dans le cadre d’une co-direction, quatorze nouvelles recrues dont la très grande majorité bénéficie d’un financement. Nous nous en réjouissons et souhaitons à toutes et tous la bienvenue dans notre unité de recherche !

Tout ceci est de bon augure pour les échéances à venir. L’année 2022, vous le savez, sera celle du bilan et surtout de la projection de TELEMMe dans un nouveau contrat de recherche (2024-2028). Tout en tenant compte des bouleversements en cours dans le paysage de la recherche, à différentes échelles, il faudra à la fois nous appuyer sur nos points forts habituels tout en donnant de plus amples perspectives aux pistes qui ont été explorées avec succès ces dernières années, que ce soit dans la mise en avant de nouvelles approches, la pratique d’une interdisciplinarité pertinente, l’expérimentation de dispositifs narratifs innovants en sciences humaines et sociales ou la recherche-action, qui nous vaut tant de retours positifs. L’enjeu est de taille. Plus que jamais, faisons confiance à nos compétences et à cette culture de laboratoire qui dynamisent TELEMMe depuis ses origines pour définir un projet de qualité, cohérent, original et attractif. 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search